1. Familie Herlin / Heerlien / Herlijn / Herlyn

Wappen_de_Sacquespee (Arras & Amiens)

Anthoine de SacquespéeAge: 47 years15421589

Name
Anthoine de Sacquespée
Given names
Anthoine
Surname
de Sacquespée
Birth about 1542 34 21

Birth of a sisterJehanne de Sacquespée Dame de Vauchelles-lès-Authie
about 1544 (Age 2 years)

Birth of a brotherPhilippe de Sacquespée Seigneur de Thezy et Berthacourt
about 1550 (Age 8 years)
Publication: A COMPIEGNE CHEZ ISIDORE TOUBON - 1912
Text:
S. 58 "De plus nous avons relevé la libéralité dont il a été l'objet de la part de son parrain, en 1552, peut-être à l'occasion de son baptême."
Birth of a brotherPierre de Sacquespée
about 1552 (Age 10 years)

Death of a paternal grandfatherPierre de Sacquespée Seigneur de Becquincourt
before 1554 (Age 12 years)

Publication: Amiens, Paris
Text:
Bd. 49 (1942), S. 40
Birth of a brotherFrançois de Sacquespée
about 1554 (Age 12 years)

Death of a fatherJean de Sacquespée Seigneur de Selincourt
before September 9, 1554 (Age 12 years)

Publication: A COMPIEGNE CHEZ ISIDORE TOUBON - 1912
Text:
Nach seinem Tod wurde am 9. Sept. 1554 eine Aufstellung des Inventars seines Hauses 'Cercamp' in der Grand rue Saint-Denis vorgenommen; dabei wurden auch seine fünf minderjährigen Kinder erwähnt. S. 33 "Cet-inventaire, fait pour sauvegarder les droits de la veuve Françoise Merlin et des enfants mineurs, Jean, Antoine, François, Pierre, Philippe et Jeanne, donne au défunt le prénom de Pierre. Cette erreur surprenante dans la copie [41] délivrée en 1099 pour établir la filiation et les preuves de noblesse réclamées par Bignon, existe également dans l'original conservé aux archives d'Amiens 3. On n'y remarque qu'une différence de date peu importante, 9 septembre dans l'original. 9 octobre dans la copie. Dans les deux pièces le défunt a pour prénom Pierre, alors que l'acte de constitution de tutelle des enfants 1 et tous les actes qui les intéressent les disent issus de Jean de Sacquespée et de Françoise Merlin." [Schreibfehler: Herlin ] S. 152 "1554, 9 octobre.— Inventaire après décès de Jean de Sacquespée, seigneur de Selincourt."
Death of a maternal grandfatherJean “der Älteste” Herlin
December 31, 1559 (Age 17 years)
Publication: Fontenay-le-Comte, 1925
Text:
S. 145 Jehan Herlin legte in seinem Testament vom 27. Juni 1534 fest, dass "mein Körper im Herzen der Kirche von Saint Gery in dieser genannten Stadt Arras inhumiert werde, und zwar in der Kapelle Monsieur Saint Martin, und ich bestelle ein Epitaph aus Kupfer, der auf der Ummauerung meines Grabes angebracht werden soll" (s. Epitaph)
Note: Arras = Atrecht (fläm.)
Civil marriageLouise le Coq Dame de La Mothe-RomaincourtView this family
1583 (Age 41 years)

Publication: A COMPIEGNE CHEZ ISIDORE TOUBON - 1912
Text:
S. 39 "à se bornent ses états de service et nous savons seulement qu'il avait épousé la veuve d'un conseiller au Parlement, Jean-Baptiste de Machault, Louise le Cocq, dame de la Motte-Romaincourt, et qu'il était en 1577 tuteur des enfants issus de ce premier mariage. Il ne semble pas avoir laissé de postérité"
Note: "Louise, née le 13 janvier 1535, mariée le 21 décembre 1553 à Baptiste de MACHAULT, né le 25 juin 1525,décédé le 21 octobre 1572, conseiller aux Eaux & Forêts .. dont postérité, remariée en 1583 à Antoine de SACQUESPÉE, seigneur de Sélincourt, fils de Jean et de Françoise HERLIN"
Death of a wifeLouise le Coq Dame de La Mothe-Romaincourt
after 1585 (Age 43 years)

Death of a motherFrançoise Rose Herlin Dame de Vaulx-Corbie
between 1574 and 1596 (Age 32 years)

Publication: A COMPIEGNE CHEZ ISIDORE TOUBON - 1912
Text:
S. 32 ff. Wann Francoise Herlin genau gestorben ist wissen wir nicht. Im Okt. 1574 wird sie in einem Dokument über eine Vormundschaft (tutelle) erwähnt. Da ihr zweiter Ehemann 1596 erneut geheiratet hat, muss sie zu diesem Zeitpunkt bereits verstorben sein.
Death after 1589 (Age 47 years)

Occupation
Commissaire de l'atellerie
between 1674 and 1689 (85 years after death)

Publication: A COMPIEGNE CHEZ ISIDORE TOUBON - 1912
Text:
S. 38 "Le second fils, ANTOINE, n'en est pas moins qualifié seigneur de Selincourt. Commissaire de l'artillerie, suivant quittance donnée au camp de Luzignan le 27 novembre 1574 il aurait eu jambe emportée par un boulet en 1580, à la prise de La Fère [38] que d'Aubigné qualifie de siège de velours. Il n'en continua pas moins son service, car nous le retrouvons en 1583 lieutenant de l'artillerie en Picardie, et en 1585 à l'armée de Guyenne 1. Ayant embrassé le parti de la Ligue, il devient lieutenant-général de l'artillerie au service de la Sainte-Union, et à ce titre il reçoit de Mayenne, par les mains de Martin Roland trésorier général de l'Union des Catholiques, une gratification de mille, livres pour avoir conservé l'arsenal de Paris, le 8 avril 1589. Aussi le verrons-nous user de son influence auprès des ligueurs amiénois, en faveur des siens engagés dans le parti contraire.
Family with parents - View this family
father
mother
Marriage: August 15, 1539Selincourt, Hornoy-le-Bourg, Arrondissement d’Amiens, Somme, Hauts-de-France, France
17 months
elder brother
3 years
himself
3 years
younger sister
7 years
younger brother
3 years
younger brother
3 years
younger brother
Mother’s family with Jean de Lauzeray - View this family
step-father
mother
Marriage: about 1566
Family with Louise le Coq Dame de La Mothe-Romaincourt - View this family
himself
wife
Marriage: 1583
Baptiste de Machault + Louise le Coq Dame de La Mothe-Romaincourt - View this family
wife’s husband
wife
Marriage: December 21, 1553
-3 months
step-son

MarriageLes seigneurs de Thezy d'après les archives du château
Publication: A COMPIEGNE CHEZ ISIDORE TOUBON - 1912
Text:
S. 39 "à se bornent ses états de service et nous savons seulement qu'il avait épousé la veuve d'un conseiller au Parlement, Jean-Baptiste de Machault, Louise le Cocq, dame de la Motte-Romaincourt, et qu'il était en 1577 tuteur des enfants issus de ce premier mariage. Il ne semble pas avoir laissé de postérité"
OccupationLes seigneurs de Thezy d'après les archives du château
Publication: A COMPIEGNE CHEZ ISIDORE TOUBON - 1912
Text:
S. 38 "Le second fils, ANTOINE, n'en est pas moins qualifié seigneur de Selincourt. Commissaire de l'artillerie, suivant quittance donnée au camp de Luzignan le 27 novembre 1574 il aurait eu jambe emportée par un boulet en 1580, à la prise de La Fère [38] que d'Aubigné qualifie de siège de velours. Il n'en continua pas moins son service, car nous le retrouvons en 1583 lieutenant de l'artillerie en Picardie, et en 1585 à l'armée de Guyenne 1. Ayant embrassé le parti de la Ligue, il devient lieutenant-général de l'artillerie au service de la Sainte-Union, et à ce titre il reçoit de Mayenne, par les mains de Martin Roland trésorier général de l'Union des Catholiques, une gratification de mille, livres pour avoir conservé l'arsenal de Paris, le 8 avril 1589. Aussi le verrons-nous user de son influence auprès des ligueurs amiénois, en faveur des siens engagés dans le parti contraire.
Marriage
"Louise, née le 13 janvier 1535, mariée le 21 décembre 1553 à Baptiste de MACHAULT, né le 25 juin 1525,décédé le 21 octobre 1572, conseiller aux Eaux & Forêts .. dont postérité, remariée en 1583 à Antoine de SACQUESPÉE, seigneur de Sélincourt, fils de Jean et de Françoise HERLIN"
Media objectWappen_de_Sacquespee (Arras & Amiens)Wappen_de_Sacquespee (Arras & Amiens)
Format: image/png
Image dimensions: 199 × 208 pixels
File size: 115 KB
Type: Photo
Highlighted image: yes
Publication: Archiv Municipale de Valenciennes, 1862
Text:
Bd. IX, p. 344
Publication: Autor: Brémond, Alphonse (1826-18..). Auteur du texte Verleger : Impr. coopérative (Bruxelles) Erscheinungsdatum : 1876
Text:
Wapenbeschreibung S. 311/312 "SACQUESPÉE(1513),Artois : De sinople, à l'aigle éployée d'or, becquée et membrée de gueules, tenant à son bec une épée, en bande, à demie dans son fourreau de sable, la poignée d'or, la lame d'argent; la bordure de l'écu componnée d'argent et de gueules ; écartelé d'un écartelé d'or et de sable, qui est de Lens-Rebecque. P. 198" Übersetzung: "Auf grünlichem Grund (?) ein mit einem goldenen, geschnäbelten und gekrönten Adler, der in seinem Schnabel ein Schwert in Streifen hält, das halb in seiner sandfarbenen Scheide steckt, mit goldenem Griff und silberner Klinge; der Schildrand ist silbern und grau; geteilt mit einem goldenen und sandfarbenen Schild, das von Lens-Rebecque stammt.